#thegoodmoodclass !

« On peut tuer des hommes mais pas des idées  » Elsa Wolinski

POSTED ON 19/11/2015

Hello les amis,

 

J’espère de tout cœur que vous et vos proches allez bien après ces terribles évènements du 13 novembre. Si comme moi vous vivez à Paris, à un ou deux degrés pres nous connaissons une personne touchée. Personnellement j’ai une très bonne amie qui était au Bataclan, Dieu merci elle s’en est sortie, mais notre conversation téléphonique le lendemain était tellement irréelle que c’est là que j’ai compris que ce qu’on vivait était bien plus grave que tout ce que l’on aurait pu imaginer. Un ami au restaurant qui dine avec des amis et voit une balle percer la vitre , voilà le genre de détail des mes dernières conversations ces derniers jours.

En réalité je ne sais pas trop par où commencer, quels mots utiliser…je pense que je suis très maladroite. J’ai envie de vous dire que je suis en colère, que je suis inquiète, que j’ai peur… mais d’un côté, la colère et l’envie , surtout le besoin de s’en sortir est plus important. Parce que relater des informations, déformer les propos, et partager des actus c’est bien, mais ON FAIT QUOI MAINTENANT? on regarde le film se dérouler , on vit dans la peur et on attend de compter les prochaines victimes?  Non je refuse de vivre dans un monde ou nous sommes spectateurs, je n’ai pas de réponse immédiate mais je ne veux pas laisser passer les évènements et ne peux reprendre une vie « normale » car les choses ont changé, donc forcément nous aussi. On doit prendre conscience surtout de ça, on relativise , mais on va s’adapter, et changer notre façon de penser.

IMG_3484Sois forte Paris, tu es notre maison, tu as toujours été là pour nous , on est là pour te protéger <3

 

Je pense aux victimes qui auraient pu être n’importe qui : mes amis, ma famille, moi même. NON. Je pense aux familles des victimes, à la douleur à vie due à la perte d’un père, une mère ,un frère, une soeur… NON. Je ne comprends pas, je ne veux pas comprendre que ce soit possible qu’un tel évènement ait eu lieu à PARIS en 2015. Mais surtout NON comment est il possible qu’un tel évènement ait eu lieu APRES CHARLIE?

Mon amie la journaliste Elsa Wolinki a fait un magnifique speech il y a quelques semaines au TEDXPARIS évoquant les atroces évènements ou elle relate et partage la disparition de son père feu l’unique dessinateur WOLINKSI lors des attaques de Charlie Hebdo en Janvier dernier.

Non seulement ce discours est magnifique, par son aisance, son courage, son honnête , sa légèreté parfois… mais Elsa pointe du doigt très justement la suite des évènements et nous questionne à notre tour : QU’EST CE QU’ON FAIT MAINTENANT? on a dit qu’ils étaient morts pour la liberté, les valeurs républicaines  que représentaient la FRANCE. Mais pourquoi alors ce nouveau massacre? Comment est ce possible? Et eux, pour QUOI sont ils morts?

Tout à coup des millions d’images, de questions dans mon esprit. Et bien sur la peur, oui, une des premières fois de ma vie j’ai peur, mais surtout pour mes enfants, je dois faire attention où je marche, je voudrais être sure qu’ils vont bien à tout moment.. le plus simple en ce moment serait qu’on soit toujours ensemble… mais la vie DOIT continuer, mais soyons réaliste, elle est différente aujourd’hui. Je ne reconnais pas ma ville, Paris que j’aime tant, là où il y a de la vie dans chaque recoin,où il y a quelque chose à faire ou a découvrir à n’importe quel moment de la journée. Première fois de ma vie que je ressens cette pesanteur et cette tristesse géante comme un nuage gris prêt à exploser.

Ah oui j’ai oublié de vous raconter quand même ma journée de merde vendredi… toute la journée s’enchaine avec des pépins, des embrouilles, je me prends la tête avec tout le monde. Le soir je rentre à la maison la boule au ventre je me dis c’est bizarre je suis extrêmement stressée, ça doit être à cause du Happy Happening demain ( Je me réjouissais de venir parler devant 700 personnes) mais c’est bizarre , c’est pas le genre de choses qui me stresse. Je prends mon petit Danou dans les bras, il est brulant, il a de la fièvre…et merde, je devais stresser pour ça. Je le couche après un doliprane… je m’allonge dans mon lit tellement je me sens pas bien. Je poste une photo sur IG car je n’en avais pas posté de la journée. 5 minutes après je m’endors . Il est 20H30! Première fois de ma vie que je m’endors aussi tôt! Et tout à coup, j’entends : « Sophie, réveille toi! il y a des attaques terroristes dans paris!  » … je ne peux pas y croire, je dois être en train de faire un très mauvais rêve. Et là je suis les informations en live comme surement les 3/4 de la France. Des appels et des messages arrivent de partout, surtout de l’étranger. Je ne réalise pas encore ce qu’il se passe, mais je trouve ça hallucinant qu’autant de monde se soucie de ma famille et moi, j’en suis très touchée, mais je trouve cela encore plus inquiétant.  BREF, on a tous un peu la même histoire, donc on se comprend 🙂

>>   Ecoutez, et souriez 😉

 
https://www.instagram.com/p/-I7X4HGdDg/?taken-by=theotherartofliving

IMG_3534-1

 

Selon les rites du pouvoir de l’intention, il est important de chasser les mauvaises pensées par de belles pensées. Donc lundi j’ai rassemblé sur le coin de ma table quelques jolies choses qui me donnaient du baume au coeur, c’était donc  un peu comme d’habitude mais… AUTREMENT 😉 un petit clin d’oeil girly et vulgaire j’ai donc forcément pensé à la chanson de Lily Allen FUCK YOU, que j’adore à la base mais dont j’apprécie d’autant plus les mots tellement ils vont à bon escient avec ce que j’ai envie de repondre à ces  bipbipbip******

 

Look inside,
Look inside your tiny mind,
Now look a bit harder
Cause we’re so uninspired,
so sick and tired of all the
hatred you harbor

So you say
It’s not okay to be gay
Well I think you’re just evil
You’re just some racist who
can’t tie my laces
Your point of view is medieval

Fuck you (fuck you)
Fuck you very, very much
Cause we hate what you do
And we hate your whole crew
So please don’t stay in touch

Fuck you (fuck you)
Fuck you very, very much
Cause your words don’t translate
And it’s getting quite late
So please don’t stay in touch

Do you get,
Do you get a little kick out of
being slow minded?
You want to be like your father
It’s approval you’re after
Well that’s not how you find it

Do you,
Do you really enjoy living a
life that’s so hateful?
Cause there’s a hole where
your soul should be
Your losing control of it and
it’s really distasteful

Fuck you, fuck you, fuck you
Fuck you, fuck you, fuck you
Fuck you

You say,
You think we need to go to war
Well, you’re already in one
Cause it’s people like you
That need to get slew
No one wants your opinion

Fuck you (fuck you)
Fuck you very, very much
Cause we hate what you do
And we hate your whole crew
So please don’t stay in touch

IMG_3488

Voilà voilà. Ça fait du bien en fait de coucher quelques mots ici.  Je ne perds pas espoir. Car ça JAMAIS. J’ai toujours été, suis, et serai toujours optimiste. Paris est la capitale d’un pays de rebels. Après, comme vous savez, je veux partir vivre à l’étranger depuis quelques temps, et je me dis que peut être c’est pas pour rien que cette envie germe doucement et surement.
Je suis fière d’être née en France et d’y avoir fait toutes mes études et mon éducation. Ce qui nous caractérise c’est notre façon d’être , de penser, et surtout notre liberté d’opinion. Et ça on nous l’enleverra jamais car c’est en nous.
Bon alors à la question qu’est ce qu’on fait?
– on peut commencer par profiter de chaque moment de la vie, de ce ceux qu’on aime, les tous petits deviendront de grands moments et c’est déjà pas mal
– on fait attention, bah oui il faut se faire une raison
– aider comme on peut les victimes : soutien, mots, argent… je vois des chaines avec des cagnottes se créer, je trouve cela formidable, pensons à ces enfants qui ont perdu leur mère, leur père… c’est atroce, mais un peu tous ensemble si on peut au moins un peu soulager, et contribuer à quoi que ce soit. Rien que d’imaginer ces enfants qui ont perdu leur parents si injustement me rend malade
MERCI ELSA tu as tellement raison : « ON PEUT TUER DES HOMMES MAIS PAS DES IDEES »
Sur ce je vous dis  : CARPEDIEM, profitez de chaque instant, ne remettez rien au lendemain, faites tout ce que vous avez envie de faire, dites les choses que vous avez envie de dire, aimez vos proches comme jamais, et dites leur encore plus à quel point vous les aimez <3
Je vous embrasse fort,
et je ne vous remercierai jamais assez pour tout ce que nous partageons ici et là ensemble,
Sophie
*keep safe

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Tumblr

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "« On peut tuer des hommes mais pas des idées  » Elsa Wolinski"

avatar
Trier par:   Nouveau | Ancien | Populaire
Polina
Invité

Un très beau billet, réconfortant et tu m’as fait sourire… 🙂

Mila
Invité

Merci Sophie. Merci Elsa. Vos êtes de belles personnes.
Le discours d\’Elsa est sans haine, calme et déterminé à agir pour de belles choses. A construire du positif sur des larmes. Une voix posée et un regard perçant. Bravo.
J\’aurais tellement aimé t\’entendre, Sophie, nous parler de \ »la clé de notre bonheur\ ». Partager avec toi cette joie de vivre.
Avant/Après, another art of living… vivre pour eux, contre eux. Carpe Diem et encore merci pour ce partage.

Lorelei
Invité

ce message est magnifique, merci
et prends bien soin de toi <3
bizz

Patricia
Invité
La question n\’est pas : Qu\’est-ce qu\’on fait ? Mais s\’interroger sur : Comment en est-on arrivé là ? Si nous réfléchissons bien à cette question et sans se voiler la face, nous verrons que nous avons tous, collectivement une part de responsabilité dans ce qu\’est devenue notre société. Nous avons confié nos destins entre les mains des politiques et en leur signant un chèque en blanc sans leur demander des comptes. Évidemment, c\’est plus facile de les laisser faire et de râler après. De dire que l\’on est dégoûté de la politique et des dirigeants, mais de leur laisser… Lire plus »
Wolinski
Invité

Merci ma Sophie pour ce post que j’avais oublié …. Je n’aurais pas réussi ce TedX sans toi et sans des tas de gens plein d’amour sincère et libre que je ne connais que à travers des surnoms sur Instagram ou Facebook
Sophie tu es mon idéal

wpDiscuz